Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 316 395
signatures

Homéopathie
la preuve
par les faits
voir les preuves

Rencontre avec des chercheurs internationaux dont les travaux prouvent l’action biologique et clinique de l’homéopathie

Dans la continuité de notre voyage au cœur de la recherche scientifique, faisons un point d’étape pour mettre en lumière celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour apporter des preuves de haute qualité sur l’efficacité de l’homéopathie et mieux comprendre son action. L’équipe Mon Homéo Mon Choix est fière de vous présenter les femmes et les hommes qui s’engagent aux quatre coins du monde pour la recherche en homéopathie.

 

 

L’Homeopathy Research Institute, que nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter en mars, est l’association internationale indépendante qui promeut la recherche scientifique de haute qualité en homéopathie. Véritable entité d’autorité dans le secteur, elle rassemble des milliers d’experts et chercheurs du monde entier qui travaillent pour faire avancer la recherche scientifique en homéopathie. Voici le portrait de six d’entre eux ainsi que quelques mots sur leurs projets de recherche.

 

Le docteur Alexander Tournier est  physicien et fondateur du HRI. Véritable figure de référence dans la recherche en homéopathie, il travaille sur les avancées de la recherche  en physique et en biologie. Il a ainsi publié 3 revues de recherche dont la dernière, datant de 2021, reprend les hypothèses en physique sur l’explication du mécanisme d’action de l’homéopathie.

Dans ses travaux de recherche, il travaille à l’interface de la biologie, de la physique et des mathématiques, preuve que l’étude de l’homéopathie nécessite non seulement un haut niveau d’expertise mais aussi une appétence pour la transversalité !

 

Cette compétence, il la partage avec d’autres scientifiques comme le docteur Stephan Baumgartner, titulaire d’un doctorat en sciences de l’environnement de l’ETH, Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Le travail de l’équipe du Dr Baumgartner à l’Université de Bern en Suisse porte principalement sur le développement de modèles expérimentaux destinés à être utilisés dans la recherche fondamentale en homéopathie.

Les travaux réalisés en 2020 sur le sujet de la dynamisation et parus dans la revue Scientific Reports du groupe Nature, lui ont d’ailleurs valu le prix de l’article le plus téléchargé de ce journal scientifique de référence.

 

Le professeur Léoni Bonamin est une chercheuse brésilienne, diplômée de l’Université Paulista de Sao Paulo. Elle travaille sur l’activité biologique de l’homéopathie, en particulier sur les hautes dilutions, à l’échelle cellulaire et notamment sur les cellules du système immunitaire.

 

Les propriétés physiques et chimiques des systèmes  aqueux, essentielles aux processus vitaux des systèmes vivants, n’ont quant à elles aucun secret pour le professeur Vladimir Voeikov. Il a étudié les fonctions de l’eau et des espèces réactives à l’oxygène hydrique dans la bioénergétique.

 

Le professeur Robert Hahn est un médecin clinicien suédois qui travaille depuis 30 ans dans la recherche clinique « conventionnelle », dans des domaines médicaux tels que l’anesthésie et la chirurgie dont il est spécialiste. Il a une expertise reconnue dans la méthodologie d’essais cliniques. Le professeur a d’abord exercé en tant qu’anesthésiste clinique, durant 14 ans, avant de se tourner vers la recherche universitaire.

Il est l’auteur de plus de 300 publications, dont une seule d’entre elles porte sur les médecines complémentaires, et plus particulièrement sur les effets de l’homéopathie. Il a en effet souhaité mettre son expertise au service de sa propre « méta-analyse » des études cliniques en homéopathie en 2013. Intitulée « Homeopathy: Meta-analyses of pooled clinical data« , il en a conclu que les médicaments homéopathiques ont bien une action clinique indiscutablement supérieure au placebo.

 

Le docteur Jens Behnke est quant à lui directeur du programme de médecine intégrative de la fondation Karl et Veronica Carstens, créée en 1981, qui œuvre pour la prise en compte de procédures médicales complémentaires dans la médecine et la recherche scientifique en Allemagne.

 

Enfin, le HRI ne serait pas l’association que l’on connaît sans sa directrice exécutive, Rachel Roberts. Titulaire d’un diplôme en sciences biologiques avec une spécialisation en physiologie et d’un diplôme au College of Homeopathy de Londres en 1997, elle a exercé en tant qu’homéopathe en cabinet jusqu’en 2012.

En 2018, elle a été nommée membre honoraire de la Faculté d’Homéopathie pour son précieux travail dans le domaine de la recherche homéopathique. Elle a rejoint le HRI en 2010.

 

Ces chercheurs de toutes disciplines sont un exemple de la communauté scientifique internationale de haut niveau qui s’engage à promouvoir et à faire avancer la recherche en homéopathie, en apportant de nouvelles connaissances sur la thérapeutique.

Aujourd’hui réunis dans une vidéo, ils nous témoignent, à l’appui de leur expertise et des années de recherche qu’ils ont mené, que l’homéopathie a une action biologique et un effet clinique avérés qui vont bien au-delà de l’effet placebo.

 

Bon visionnage !