Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 316 395
signatures

Homéopathie
la preuve
par les faits
voir les preuves

Un crowdfunding pour aider la recherche homéopathique !

Œuvrant pour promouvoir l’efficacité de l’homéopathie, le projet de recherche belge DynHom s’inscrit comme l’un des projets indépendants et de référence ayant pour objectif de faire avancer la recherche homéopathique.
L’équipe MonHoméoMonChoix soutient cette démarche portée par DynHom.

Crédit photo : Design vecteur créé par freepik – fr.freepik.com

 

L’équipe Mon Homéo Mon Choix vous invite, à ses côtés, pour prendre part à ce projet en faisant un don !

Nous vous invitons à soutenir et faire connaître le travail de ces femmes et hommes bénévoles qui s’engagent au quotidien pour défendre la cause de l’homéopathie et faire avancer la recherche et la compréhension de cette thérapeutique.

Pour faire des bienfaits de l’homéopathie une évidence aux yeux de tous, nous devons agir ensemble.

 

Parce qu’il est essentiel de soutenir le travail des chercheurs et des scientifiques sur l’homéopathie !

Pour continuer à faire le choix de l’homéopathie et pour soutenir la recherche homéopathique, engageons-nous concrètement en faisant un don.
C’est par ici : http://www.homeopathie-unio.be/fr/recherche/dons-pour-la-recherche/

 

 

Comme le rappelle le Dr. Hélène Renoux, médecin généraliste et homéopathe, l’homéopathie est “l’avenir de la médecine”. C’est pourquoi, chaque année, des scientifiques et des chercheurs du monde entier s’investissent pour mettre en évidence les résultats de recherche qui viennent corroborer ses effets bénéfiques et son efficacité sur la santé.

Ces études et ces expériences scientifiques se multiplient également en France et en Europe, à l’instar de celles menées par le projet DynHom.

 

Le projet DynHom, engagé à prouver l’efficacité des médicaments homéopathiques

Rattaché à l’association Union Homeopatica Belgica en tant que projet de recherche, DynHom a été créé en 2014 par le médecin homéopathe Michel Van Wassenhoven, à l’occasion d’un colloque sur l’homéopathie qui s’est tenu à l’Université Libre de Bruxelles.

L’objet du projet est écrit dans son nom : DynHom est la contraction des termes “Dynamisation” et “Homéopathie”. Toutes les équipes mobilisées autour du Dr. Van Wassenhoven cherchent ainsi à expliquer le rôle essentiel de la dynamisation dans le processus de fabrication du médicament homéopathique.

En 2017, plusieurs publications scientifiques des équipes du projet DynHom ont démontré que, même au-delà d’une très haute dilution, une solution homéopathique présente des structures spécifiques qui se construisent lors des dynamisations successives. Ce ne sont ni des artefacts, ni des contaminants, ni des impuretés mais bien des structures propres aux dilutions homéopathiques qui prouvent la présence de particules de la souche à partir de laquelle la dilution homéopathique, et donc le médicament, a été fabriquée[1].

 

DynHom, un projet indépendant grâce aux dons

Les résultats mis en évidence font faire un pas immense à la recherche homéopathique. Ces découvertes n’auraient pas pu avoir lieu sans l’engagement et le bénévolat des médecins et des pharmaciens qui composent les équipes de DynHom. Le projet peut également compter sur les dons en provenance de patients, de médecins, d’associations qui défendent l’homéopathie, lui assurant ainsi une indépendance totale sur les recherches qui sont menées.

Mais le projet connaît cette année une baisse des financements, ce qui met en péril l’investissement des professionnels et l’avancée scientifique des années à venir.

C’est pourquoi le Dr. Michel Van Wassenhoven, président du projet DynHom, appelle aux dons :

 

“Avec le soutien de tous, nous pourrons avancer et surtout aboutir à des conclusions importantes pour la compréhension de l’activité de l’homéopathie et clôturer enfin le débats sur le médicament homéopathique « vide », qui ne pourrait agir que par un effet « placebo »”.

 

DynHom, un projet de recherche reconnu par les chercheurs

Le Professeur Jean-Louis Demangeat est l’ancien chef de service de médecine nucléaire à Haguenau et ancien maître de conférences en biophysique à la Faculté de médecine de Strasbourg. Il salue le projet DynHom : « Encore une fois bravo pour votre conduite de l’étude DYNHOM qui est d’une très grande transparence. La méthodologie est exemplaire. »

Le message du Professeur José Teixeira, Docteur ès sciences, Directeur de Recherche au CNRS, au laboratoire Léon Brillouin à Saclay, est un spécialiste de l’eau, de sa thermodynamique, de ses propriétés de transport, de sa structure. Il confirme la scientificité du projet DynHom : « DynHom a une approche vraiment scientifique, basée sur des expériences forcément longues et répétitives mais dégagée de préjugés. Félicitations pour ces beaux résultats. »

 

Nous vous invitons à vous engager avec nous pour soutenir ce projet qui fait bouger les frontières de la science en homéopathie !

>> Pour faire un don : http://www.homeopathie-unio.be/fr/recherche/dons-pour-la-recherche/

 

 

[1] “Nuclear Magnetic Resonance characterization of traditional homeopathically manufactured copper (Cuprum metallicum) and plant (Gelsemium sempervirens) medicines and controls”, de Michel Van Wassenhoven, Martine Goyens, Marc Henry, Etienne Capieaux et Philippe Devos, publié le 4 mars 2017 et disponible sur : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S147549161730067X