Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 316 206
signatures

Homéopathie
la preuve
par les faits
voir les preuves

Témoignez pour défendre l’homéopathie !

Le 30 novembre, l’APMH a déposé une plainte à l’encontre de l’Etat devant le tribunal administratif de Paris pour protester contre le déremboursement de l’homéopathie. MonHoméoMonChoix soutient pleinement cette action qui vise à défendre l’homéopathie et vous invite à envoyer à l’association vos témoignages pour renforcer le dossier qui sera présenté à l’audience.

Crédit photo : Ordinateur photo créé par jcomp – fr.freepik.com

A partir du 1er janvier 2021, l’homéopathie sera totalement déremboursée à la suite d’une décision datée de juin 2019 prise par le gouvernement sur avis de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Pour faire entendre la voix de millions de Français utilisant l’homéopathie et protester contre cette décision, l’Association pour la promotion de la médecine homéopathique (APMH) a déposé plainte contre l’Etat auprès du tribunal administratif de Paris, le 30 novembre dernier.

 

Mon Homéo Mon Choix apporte son plein soutien à cette action qui vise à défendre la liberté de se soigner par l’homéopathie.

 

L’APMH est représentée par Maître William Bourdon, avocat au Barreau de Paris et qui dirige le cabinet d’avocats Bourdon & Associés. Comme il l’explique dans l’article de France 3 régions : « C’est tout juste si les médecins homéopathiques ne sont pas traités de charlatans. Il y a toujours une opposition très culturelle, très clivante. »

Etape obligatoire avant toute procédure au tribunal, une demande préalable indemnitaire avait été envoyée, en juin 2020, au Ministère des Solidarités et de la Santé. L’APMH réclamait l’annulation du déremboursement de l’homéopathie et réparations contre les préjudices causés par cette décision. Pour l’ensemble de ces préjudices, l’association demande 1 euro symbolique de dédommagement à l’Etat.

Or, cette demande est restée sans réponse de la part du Ministère de la Santé, plus de deux mois après son dépôt. Ce silence est significatif, dans le langage judiciaire, d’un rejet de la demande préalable indemnitaire.

L’APMH a donc enclenché l’étape suivante déposant plainte contre le ministère devant le tribunal administratif de Paris. Si l’action ne porte pas ses fruits, l’action pour défendre l’homéopathie se poursuivra devant le Conseil d’Etat.

 

Faites entendre votre voix pour soutenir l’homéopathie !

Durant l’audience, l’APMH devra présenter des études et une documentation scientifiques de l’action biologique de l’homéopathie appuyées par les témoignages des patients et professionnels de santé.

Nous avons donc besoin de vous !

Si vous utilisez l’homéopathie et que vous en reconnaissez les bienfaits sur vous que sur votre entourage, racontez votre témoignages et envoyés-les à l’association.

Vos témoignages peuvent être décisifs afin que l’homéopathie soit traitée équitablement.

Chaque témoignage compte !

Pour cela, vous pouvez utiliser le formulaire Cerfa, soit en le complétant directement depuis votre ordinateur puis en le signant, soit en l’imprimant et en le complétant par écrit. Afin que votre témoignage puisse être pris en compte de façon officielle, il est essentiel d’y ajouter une copie de votre pièce d’identité.

Envoyez le tout :

  • Par mail à : asso@orange.fr
  • Par courrier à : Pierre Lenthéric, chemin de Peissines, 30320 Marguerittes

Documents à télécharger :

Formulaire Cerfa

Nous comptons sur vous !