Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons
à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 315 689
signatures

Homéopathie,
la preuve
par les faits
Voir les preuves

Pour une médecine unie, Contre les excès et enfermements de certains tenants de la médecine classique

Dans ce court et puissant pamphlet pour une médecine unie et naturelle, le docteur Jean Rotman pousse un énorme « coup de gueule » contre l’arrogance de ceux qui dénigrent ce qui n’est pas allopathique. Et plaide pour plus d’ouverture d’esprit et de curiosité.

 

 

Engagé, impactant et précis, le docteur Jean Rotman, en 134 pages d’un livre qui se lit d’une traite, signe un formidable plaidoyer pour une médecine pleine et intégrative, qui ne verrait pas les thérapeutiques s’opposer mais bien au contraire se compléter et former une complémentarité intelligente et raisonnée.

Partant de son indignation, il passe en revue les différentes étapes d’une déconstruction de tout ce qui n’est pas allopathique et enrage contre les inepties et incohérences d’un système de santé mal ficelé.

 

Ainsi, Jean Rotman, Président de l’association Roland Zissu, membre de la Société française d’homéopathie, dissèque-t-il les conflits de pouvoir, l’arrogance et le sentiment de toute puissance développé par les médecins enfin arrivés à un poste prestigieux. Alors qu’ils ont bouclé avec succès de longues et difficiles études, basées sur la compétition, l’individualisme et l’égocentrisme, comment peut-on oser leur dire qu’ils se trompent ou qu’il existe d’autres façons de soigner ? Cela demande en effet de la curiosité, une forme d’ouverture d’esprit qui n’est jamais sollicitée ou utile dans ces parcours prestigieux.

D’où une arrogance qui serait, selon l’auteur, la première pierre à l’intransigeance de certains praticiens.

Il n’y a pas que contre les médecins que le docteur Rotman n’est pas tendre ; les politiques et les laboratoires pharmaceutiques sont également pointés du doigt et c’est avec force qu’il dénonce « la mainmise des lobbys sur le seul luxe que peuvent se payer les patients : la santé ».

 

Contre une médecine classique « enfermée dans ses excès » mais « pour » une médecine plurielle, humaine, au sein de laquelle toutes les thérapeutiques seraient complémentaires les unes aux autres […].

 

 

Face à ces guerres intestines, l’auteur balaye le « sempiternel refrain : il n’y a rien dans les granules » et l’argument du placebo en mettant en avant des expérimentations scientifiques. Argumenté, précis, Jean Rotman démontre les économies réalisées grâce à l‘homéopathie, égratignant au passage nos modes de vie (transports en commun, pression au travail, malbouffe, jeux vidéo, etc.) entraînant une surconsommation d’antidépresseurs et d’anxiolytiques, notamment. Non seulement notre système de santé les prend mal en charge, mais en plus « on ferme des maternités et des hôpitaux ». « Comment peut-on envisager la santé publique comme rentable ? » s’exclame-t-il. Une question cruellement d’actualité.

Parce que c’est l’individu dans sa globalité qu’il soigne, ce médecin plaide haut et fort pour que l’administration française et tous ceux qui déconsidèrent tout ce qui n’est pas allopathique, cessent de s’enfermer et d’exclure, pour au contraire écouter, s’ouvrir et embrasser tout ce que les autres thérapeutiques ont à offrir au patient : une prise en charge individualisée pour améliorer sa santé.

 

Contre une médecine classique « enfermée dans ses excès » mais « pour » une médecine plurielle, humaine, au sein de laquelle toutes les thérapeutiques seraient complémentaires les unes aux autres, pour la reconnaissance de l’homéopathie plébiscitée par des millions de personnes, ce livre constitue finalement une puissante déclaration d’amour envers… la santé. Une santé « écologique », « humaine » et « naturelle ». Une santé défendue par des professionnels investis, humanistes, tournés vers le patient dans une volonté de soigner sans nuire, et appuyer par une politique de santé publique tournée vers la prévention.

Au fond, il s’agit ni plus ni moins de « mettre le bon carburant dans la bonne machine ».

 

Une utopie ?

 


Contre la médecine dictatoriale

Plaidoyer pour l’homéopathie

Par Jean Rotman

Impact Editions

Parution le 13 novembre 2020

 

Pour en savoir plus sur le livre, rendez-vous sur le site internet de la maison d’édition.