Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons
à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 315 724
signatures

Homéopathie,
la preuve
par les faits
Voir les preuves

L’homéopathie pour traiter les effets secondaires des traitements contre le cancer

Les traitements contre le cancer comme la chimiothérapie ou la radiothérapie sont indispensables à la guérison mais ils peuvent provoquer des effets secondaires difficiles à supporter pour l’organisme. Des médecines complémentaires peuvent être prescrites par des médecins généralistes et des oncologues afin de soulager les patients et améliorer leur qualité de vie.

L’homéopathie en soins de support en oncologie

En oncologie, les professionnels de santé à l’hôpital ou en ville, ont pour objectif de veiller au bon déroulement du Programme Personnalisé de Soins (PPS) du patient. A ce titre, le médecin homéopathe peut être sollicité pour mettre en place un protocole de soin de support afin de réduire les effets secondaires des traitements lourds et diminuer la prise de médicament comme les anxiolytiques par exemple.

 

Une approche pluridisciplinaire

L’homéopathie peut être prescrite à différents stade de la prise en charge de la maladie (annonce du diagnostic, soins pré et post chirurgie) et fait l’objet d’un suivi régulier du patient. Il est donc important de communiquer au médecin homéopathe, les résultats biologiques ainsi que le classeur de soins fournis par l’hôpital. De la même manière, il est important que le médecin homéopathe transmette son protocole à l’oncologue ou au médecin généraliste via un courrier ou un document écrit qui sera intégré au classeur de soins.

 

Les situations pour lesquelles l’homéopathie peut vous soulager

L’homéopathie peut accompagner l’annonce du diagnostic qui peut être un moment brutal et permettre ainsi au patient de s’engager plus rapidement et sereinement dans son protocole de soin.

La chimiothérapie et la radiothérapie, peuvent favoriser la survenue d’aphtes, de mucites, de gingivites et provoquer des troubles passagers du goût et de la déglutition. Un traitement homéopathique préventif peut diminuer la sensation de goût désagréable et protéger la bouche des aphtes ou des mycoses.

Les nausées et les vomissements peuvent devenir fréquents après la chimiothérapie ou la radiothérapie : dans ce cas précis, un médecin homéopathe pourra également proposer des traitements adaptés.

Suite à la radiothérapie, certains patients constatent des réactions cutanées de type rougeurs, brûlures internes ou externes sur leur épiderme. Certains médicaments homéopathiques peuvent alors permettre de diminuer la sensation de brûlure.

 

Vous l’aurez compris, l’homéopathie ne soigne pas le cancer. Mais elle est un atout précieux, parmi d’autres méthodes de soins de support, à chaque étape de la maladie, pour prendre en charge l’état général du patient. Chaque patient est unique et les professionnels de santé qui entourent les malades ont un objectif commun : améliorer leur qualité de vie.