Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons
à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 315 724
signatures

Homéopathie,
la preuve
par les faits
Voir les preuves

Homéopathie, démêlez le vrai du faux

L’homéopathie est une médecine dite complémentaire qui base son approche thérapeutique sur le principe de similitude et de dilution. Aujourd’hui, si l’homéopathie est appréciée par les professionnels de santé et les patients, de nombreuses idées reçues et stéréotypes continuent malheureusement d’être diffusés, souvent du fait de sa méconnaissance et de certains a priori. Découvrez notre test afin de démêler le vrai du faux !

L’homéopathie est une médecine complémentaire sans aucun caractère scientifique ?

Faux : L’homéopathie est issue de l’expérience scientifique. Chaque année des études cliniques ainsi que des expérimentations sont réalisées et leurs résultats montrent l’efficacité des traitements homéopathiques dans diverses pathologies. Plus de 6000 études publiées sur l’homéopathie sont consultables par les professionnels de santé sur le site web de Pubmed, principal moteur de recherche scientifique au monde.

De plus, les professionnels de santé qui prescrivent ou conseillent des médicaments homéopathiques ont acquis cette expertise en suivant une formation spécifique.

 

L’homéopathie n’est pas efficace ?

Faux : L’homéopathie peut être prescrite aussi bien pour les maladies aigües, qui surviennent brutalement et de manière exceptionnelle, que pour les maladies chroniques.

Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de respecter scrupuleusement la durée de prescription : pour les pathologies aigües le médecin va privilégier un traitement sur une période courte afin de soulager rapidement le patient. Au contraire, pour des pathologies chroniques, le médecin va privilégier un traitement sur le long terme afin de réduire l’intensité et la fréquence des crises du patient, comme c’est le cas pour l’eczéma, l’herpès ou le rhume des foins par exemple.

 

Prendre de l’homéopathie, c’est prendre des médicaments ?

Vrai : La pratique homéopathique consiste justement à choisir un médicament homéopathique pour prendre en charge une pathologie ou un symptôme.

Comme c’est le cas pour l’ensemble des médicaments, les médicaments homéopathiques font l’objet d’un contrôle de la part des autorités de santé. Le statut de médicament est une garantie de qualité qui assure, aux professionnels comme aux patients, de disposer de produits fiables (normes, contrôles pharmaceutiques, certification, etc.).

 

Les doses prescrites sont les mêmes pour les adultes et les enfants ?

Vrai : En homéopathie, le médicament prescrit peut varier en fonction du patient, de son profil, de son historique médical, des symptômes qu’il manifeste : pour une même maladie, deux patients peuvent donc avoir un traitement différent.

En revanche, la quantité de granules à prendre est la même quels que soient le poids et l’âge, ou qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte.

 

Il ne faut surtout pas toucher les granules avec les mains ?

Faux : Le fait de toucher les granules n’altère en rien l’efficacité du médicament. Toutefois, de manière générale lors de la prise d’un médicament, il est recommandé, pour des règles d’hygiène évidentes, de se laver les mains.

 

La consommation de menthe ou de café sont-ils incompatibles avec l’homéopathie ?

Faux : La menthe et le café, consommés à distance des prises de médicaments homéopathiques, sont sans incidence sur l’efficacité de la prescription. Cependant, il est recommandé de prendre les médicaments homéopathiques dans une bouche vide et propre et si possible à distance des repas.