Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons
à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 312 886
signatures

En bonne santé tout au long de sa vie : le bon choix de l’homéopathie

La stratégie nationale de santé publique 2018-2022, portée par le Ministère des Solidarités et de la Santé, fixe les priorités du gouvernement en matière de santé au cours de cette période. Son objectif : répondre aux grands défis que rencontre notre système de santé, notamment les maladies chroniques et leurs conséquences. Dans ce cadre, elle préconise la mise en place d’une véritable politique de promotion de la santé incluant la prévention dans tous les milieux et tout au long de la vie. Une telle ambition ne saurait évidemment se passer des médecines complémentaires, dont l’homéopathie.

 

Crédit photo : Designed by Freepik

 

L’amélioration de la santé par la prévention dans tous les milieux et tout au long de la vie repose notamment sur la promotion des comportements favorables à la santé. Car s’il est évidemment nécessaire de se soigner, il est encore mieux de faire en sorte de ne pas tomber malade ou de l’être le moins souvent possible.

 

Promouvoir une alimentation saine et une activité physique régulière

Quand on parle de comportements favorables à la santé, on pense d’abord au recours à une alimentation saine et à une activité physique régulière. En effet, il est bénéfique pour notre corps de manger quotidiennement des produits sains (notamment des fruits et légumes) ou de limiter les aliments gras. Les personnes qui ne font pas attention à cette hygiène alimentaire et ne pratiquent aucune activité physique s’exposent à l’obésité ou à d’autres maladies. Le cercle vicieux s’installe très vite.

Certains traitements peuvent être un bon complément. C’est le cas de l’homéopathie dont certains médicaments peuvent accompagner la perte de poids, dans un premier temps à travers une action sur les causes du surpoids : troubles digestifs, stress, rétention d’eau… Le tout sans effets secondaires.

 

Prévenir l’entrée dans les pratiques addictives

Il y a également des personnes qui ressentent le besoin constant de consommer du tabac, des substances psychoactives, de la drogue ou boire de l’alcool. La stratégie nationale de santé publique préconise de prévenir l’entrée dans ces pratiques addictives car elles peuvent entrainer anxiété et dépression.

L’homéopathie peut aider à mieux gérer ces états.

Là encore l’homéopathie peut aider à mieux gérer ces états. Comment ? Le traitement homéopathique va agir sur la ou les causes de la déprime. Il va également avoir une action sur les facteurs qui améliorent ou empirent cet état.

En effet, tout traitement homéopathique tient compte de chacun dans sa globalité. En d’autres mots, le médecin homéopathe ne traite pas que les symptômes, il appréhende le sujet dans son rapport avec son environnement et en tenant compte de son terrain (propension naturelle à exprimer certaines maladies selon différents symptômes). Ce qui évite une rechute.

 

Prévenir les risques liés à la conduite dangereuse

Promouvoir des comportements favorables à la santé, c’est aussi prévenir les risques liés à la conduite dangereuse. Ceux-ci ont occasionné en 2016 plus de 3400 décès en France sur nos routes, dont une trop grande proportion de jeunes entre 18 et 24 ans. Les principales causes des accidents sont la vitesse excessive ou inadaptée (31 %), la consommation d’alcool (19 %) ou de stupéfiants (9 %), l’inattention et l’usage du téléphone (9 %), selon les chiffres de la Stratégie nationale de santé 2018-20221.

Dans les prochaines années, il faudra renforcer l’éducation à la sécurité routière en milieu scolaire en l’inscrivant dans le programme pédagogique et mettre en place des incitations à réduire les comportements à risque (vitesse, alcool, stupéfiants, téléphonie au volant…).

 

Améliorer la santé sexuelle

La stratégie nationale de santé publique promeut en outre la santé sexuelle et l’éducation sexuelle.

L’homéopathie peut intervenir pour soulager les douleurs liées au syndrome prémenstruel et réduire les symptômes de la ménopause, ce qui concourt à améliorer la qualité de vie des femmes ménopausées.

 

Perte d’autonomie des personnes âgées

L’homéopathie améliore la qualité de vie des personnes âgées en mettant en avant une démarche globale de la santé.

Plus globalement, l’homéopathie améliore la qualité de vie des personnes âgées en mettant en avant une démarche globale de la santé. Cette dernière intègre l’adaptation de l’environnement de vie, l’accompagnement personnel et l’écoute. Chacun participe ainsi à son propre traitement et devient acteur de sa thérapie. Une attention toute particulière qui a des retombées positives sur sa santé.

 

Pour en savoir plus sur la stratégie nationale de santé publique 2018-2022 vous pouvez consulter le lien suivant.

 

1 Dossier Stratégie national de santé 2018-2022 – page 17