Inscrivez-vous à notre newsletter

Homéopathie
Ensemble, continuons
à faire ce choix

Pour une santé
globale et plurielle

Déjà
1 312 886
signatures

Santé : replacer l’Humain au centre du monde de demain

La pandémie de Covid-19 nous a cruellement rappelé trois grandes évidences que nous avions oubliées : notre vulnérabilité collective face à la maladie, l’extraordinaire complexité de la santé humaine et de ses implications et enfin le besoin, de replacer l’Humain au cœur de notre vie. La secousse sismique produite par cette épidémie nous fragilise à court-terme, mais pourrait bien nous permettre de construire demain un monde plus humaniste, plus écologique. La santé et le bien-être seront conçus dans une logique globale et pourra s’appuyer, plus que jamais, sur les atouts de l’homéopathie.

Crédit photo : Affaires photo créé par jcomp – fr.freepik.com

 

En attendant que des traitements efficaces soient à notre disposition, nous nous sentons tous démunis face à cette maladie invisible et à ses revirements imprévisibles. Pour l’ensemble de la population comme pour le corps médical, cette pandémie est une leçon d’humilité. Non, l’Homme ne sait pas tout, ne peut pas tout ! La science foisonne encore de zones d’ombre qui nous imposent une approche pragmatique et une refonte générale de nos logiciels intellectuels.

Pour toutes ces raisons – et pour bien d’autres encore – le nouveau monde qui s’ouvre doit faire une part grandissante à l’homéopathie et aux médecines complémentaires. Les excès scientistes de ces derniers mois n’ont plus de légitimité au regard du drame que nous vivons.

Il est temps d’avoir, en France, une approche résolument holistique des parcours de santé.

L’heure n’est plus aux postures et aux mises à l’index. Il est de notre devoir de sortir des clous restrictifs d’une médecine conventionnelle qui assène que ce qu’elle ne comprend pas n’existe pas. Il est temps d’avoir, en France, une approche résolument holistique des parcours de santé.

La gravité du moment nous impose d’être ambitieux. Nous ne pouvons reproduire demain le monde tel qu’il était hier. Notre responsabilité, à titre individuel et collectif, est de construire une nouvelle société plus forte, plus juste, plus écologique et qui replace notre santé en son cœur. Chaque génération a eu à apprendre des crises historiques traversées. C’est aujourd’hui à notre tour de nous hisser à la hauteur des enjeux. Les Français y sont prêts et le réclament, comme l’a démontré un récent sondage Ispos pour l’association Covid Data.

La santé est désormais passée largement au premier rang des priorités de nos concitoyens en fonction desquels jusqu’à présent, tout a été décidé. Et ce, depuis plus d’un demi-siècle. L’opinion publique connait un basculement irréversible. Les Français sont maintenant davantage attachés aux problématiques environnementales et climatiques. C’est une évidence : la seule logique économique et financière nous a menée dans le mur. Les approches sanitaires et médicales, devenues trop bureaucratiques, doivent se recentrer vers l’Humain et se reconnecter à la nature. Les Français le disent avec force : après le traumatisme du coronavirus, ils veulent un autre avenir pour eux et leurs enfants !

Un avenir dans lequel l’homéopathie a toute sa place.

Un avenir dans lequel l’homéopathie a toute sa place. Alors que la médecine allopathique s’attache à la revue mécanique des symptômes et soulage avec des médicaments moléculaires masquant bien souvent les symptômes sans traiter les problématiques de fond à l’origine des maux, l’homéopathie prend soin du patient dans sa globalité en analysant ses carences et ses déséquilibres.

L’accroissement inquiétant de l’antibiorésistance, constatée par tous les médecins depuis des décennies, aurait dû nous alerter : nous faisons fausse route dans notre approche de la santé ! Nous ne sommes pas égaux face à la maladie : ce virus en a cruellement fait la démonstration. Et ce n’est pas en nous gavant de médicaments que nous resterons en bonne santé. Au contraire ! D’autres approches existent, notamment celle de l’homéopathie, qui privilégie la prévention et le respect des grands équilibres du corps humain aux prises systématiques de médicaments. D’autant plus au regard des dégâts de la sur-médication pour les Hommes, les animaux et pour la planète. L’homéopathie est foncièrement moderne dans sa volonté de penser l’individu dans sa globalité et de l’intégrer dans son environnement.

Le monde d’après ne se construira qu’en acceptant notre vulnérabilité et en adoptant une posture positive et volontariste à l’égard de notre santé, de notre corps et de notre esprit. Notre santé demeure notre bien le plus précieux. C’est une leçon cruciale qui doit nous pousser à repenser notre système de santé et arrêter de ne l’appréhender que sous le simple angle économique. Est-il logique, est-il éthique que les métiers de la Santé, qui sont les plus essentiels à la Nation, soient depuis si longtemps déconsidérés par nos dirigeants ?

Nous devons revoir collectivement l’approche de la prise en charge de notre santé.

Nous devons revoir collectivement l’approche de la prise en charge de notre santé. Avec un indispensable renforcement du volet prévention, trop souvent délaissé, et une réelle réflexion sur la place des médicaments dans nos vies quotidiennes.

Les effets négatifs des prises inconsidérées de médicaments et des sur-prescriptions sont des tabous qui doivent sauter pour permettre d’imaginer un système de santé rénové et renforcé, où les patients seront écoutés, accompagnés et soignés à titre individuel, plutôt que considérés comme de simples statistiques.

La coopération entre les différentes approches thérapeutiques sera la clef du succès d’un tel système de santé. En effet, comment imaginer se priver de pans entiers de la médecine ? Plus que jamais nous aurons besoin de dialogue et d’échanges pour que le patient soit intégralement respecté dans toute son Humanité.

L’équipe de MonHoméoMonChoix