L’homéopathie est toujours remboursée,

ensemble continuons à faire ce choix.

À LA UNE

[Interview] L’homéopathie, pour être plus fort face aux virus

Daniel SCIMECA, médecin généraliste et président de la Fédération Française des Sociétés d’Homéopathie, était jeudi 26 mars au micro du journaliste Christophe Pacaud dans l’émission RTL Grand Soir.

Daniel SCIMECA expliquait aux auditeurs comment les médecines complémentaires trouvent leur place pour aider les patients en cette période de crise sanitaire. Prescrites en complément d’un traitement thérapeutique, elles permettent de prévenir et augmenter l’immunité du patient face aux virus.

En complément :


CHRISTOPHE PACAUD : Quand on parle de l'homéopathie, on parle de médecine alternative. Est-ce qu'en ce moment, c'est compatible avec tout ce qui se passe ? Est-ce qu'on travaille sur ce domaine d'ailleurs ?

DANIEL SCIMECA : Oui, tout à fait. Il faut préciser une chose, pour l'ensemble des thérapeutiques alternatives, en ce moment, il y a une phrase clé, c'est « en plus, jamais à la place. »

CHRISTOPHE PACAUD : En plus, jamais à la place. C’est bien clair.

DANIEL SCIMECA : Ces thérapeutiques doivent venir en plus des mesures de confinement, des gestes barrières, de la distanciation, etc. Mais par contre, toute la place. Parce que déjà dans le passé, l'homéopathie - ainsi que les huiles essentielles, l'aromathérapie, mais parlons de l'homéopathie en particulier - a montré son efficacité dans les épidémies grippales, dans certaines épidémies même historiques. Aujourd'hui où finalement, on n'a pas de traitement de référence – on discute de la chloroquine mais on n'a pas de traitement de référence - il faut donc diffuser ce message aux personnes qui ont l’habitude d’utiliser les outils alternatifs - en l'occurrence plus qu’alternatifs, il faut parler de complémentaires. Il est légitime de le faire. Tous les jours dans mon cabinet, je vois malheureusement des patients atteints de Covid. Pour l'instant, je n'ai pas eu de pépins de forme à hospitaliser et je prescris et conseille, en plus des mesures de confinement et des mesures gouvernementales, beaucoup de médicaments homéopathiques, de phytothérapie et d’aromathérapie.

CHRISTOPHE PACAUD : D'accord, c'est ça. Ces médicaments, ces autres mesures, cette autre façon de voir la médecine, ça pèse, ça soulage, ça rassure ?

DANIEL SCIMECA : Alors il y a deux chapitres. Le premier chapitre c’est celui de la prévention : il y a beaucoup de gens qui me demandent comment optimiser leurs défenses immunitaires, parce que ça on n'en parle pas. On est très inégaux, semble-t-il, devant ce SarCov2. On voit que certaines personnes - je ne parle pas forcément des enfants - ont vraiment des formes presque sans aucun symptôme ; d'autres simplement une rhinite ; et puis d'autres se retrouvent en service de réanimation en grande détresse respiratoire. On sent bien qu'on n'est pas égaux face à la maladie. Or agir sur ses défenses immunitaires en favorisant la prévention, c'est quelque chose dont ne parle pas beaucoup dans les médias et sur lequel je souhaite insister. Concernant le traitement, je donne tous les jours des médicaments homéopathiques à mes patients qui ont les symptômes du Covid. Je ne peux pas les tester parce que je suis médecin généraliste en ville et je n’ai pas la possibilité de les tester.

CHRISTOPHE PACAUD : Oui.

DANIEL SCIMECA : Mais à l'évidence, surtout quand il y a de l’anosmie, de l’agueusie, de la fièvre etc, ce sont des patients atteints du Covid. Pour cela, en plus des autres mesures et prescriptions pour traiter la maladie, je le répète encore une fois : en plus de ces médicaments, je prescris des médicaments homéopathiques.

CHRISTOPHE PACAUD: Oui. L’homéopathie, vous l'avez dit, c'est toujours en plus de tout ce qui est mesures barrières ; on est bien d'accord ?

DANIEL SCIMECA: Totalement.

CHRISTOPHE PACAUD: On est bien d'accord là-dessus. Les huiles essentielles, c'est fait là aussi pour calmer.

DANIEL SCIMECA: Les huiles essentielles ont souvent une petite action anti-infectieuse. Elles peuvent par exemple apaiser la toux. Elles peuvent aussi un petit peu désinfecter. On se lave les mains très soigneusement à l’eau et au savon et puis on peut mettre quelques gouttes sur ses mains. Des huiles essentielles comme le titrine par exemple ou le ravintsara sont réputés pour ça. C'est une antisepsie supplémentaire. Il y a également une plante qui est intéressante que l’on peut prendre soit sous forme de granules homéopathiques, soit de gélules. Cette plante augmente l’immunité virale. C’est intéressant en ce moment d’augmenter son immunité face aux virus. Mais ça ne remplace pas des traitements plus conventionnels.

CHRISTOPHE PACAUD : Ça ne remplace pas, on est bien d’accord.

DANIEL SCIMECA : Oui, c’est vraiment un plus.

CHRISTOPHE PACAUD : Ce n’est pas du placebo non plus. Ça peut nous aider dans certains cas. Est-ce qu’il y a d'autres mesures alternatives et d'autres médecines alternatives - on vient de parler d’huiles essentielles, d'homéopathie ? Je ne sais pas, moi. Est-ce qu’on peut endormir les gens ? Non, l’hypnose ?

DANIEL SCIMECA : Écoutez, d’une façon générale, il faut remarquer qu'en ce moment il y a un virus réel qui circule et qu’il y a malheureusement, mais on y contribue tous, moi aussi, un virus un peu médiatique, un virus de transmission et qui est très anxiogène. Et quand les gens ont peur, ce n’est pas bon pour les défenses immunitaires. Quand on est optimiste, quand on pense positif, c’est mieux. Donc la méditation pleine conscience, la sophrologie, l’exercice physique bien sûr, même s’il est très encadré en ce moment avec le confinement, … Tout cela, ce sont des moyens pour augmenter son immunité, pour être plus fort finalement.

CHRISTOPHE PACAUD : Pour être plus fort.

DANIEL SCIMECA : C’est un équilibre entre le virus et soi.

CHRISTOPHE PACAUD : Pour affronter. J’aime bien cette expression « pour être plus fort » et « un équilibre entre le virus et vous et soi ». Voilà, on n’oublie pas qu’on est tous concernés encore une fois, il faut respecter ces mesures barrières. Merci à vous docteur.


Et vous, que voulez-vous pour votre santé de demain ?
Donnez-nous vos propositions !

Tous concernés. Tous engagés. Exprimez-vous.

Le Tour de France Santé Vous Libre ! se termine mais pas notre engagement pour l’homéopathie et pour une médecine globale toujours plus respectueuse et naturelle.
Ensemble, continuons à porter vos voix et vos ambitions auprès des pouvoirs publics et des professionnels de santé.
Partagez avec nous vos propositions pour votre santé de demain, nous les défendrons ensuite auprès du gouvernement.
Tous ensemble pour une santé globale et plurielle.


Dérembourser l’homéopathie ? Nous ne sommes pas d’accord !

Parce que l’homéopathie vous accompagne sans risque chaque jour, depuis des générations.

Parce que vous êtes 3 Français sur 4 à avoir déjà pris de l'homéopathie1.

Parce que l'homéopathie, en complément, permet de mieux supporter des traitements lourds. 20% des patients atteints de cancer ont recours aux médicaments homéopathiques pour réduire les effets secondaires des traitements anti-cancéreux2.

Parce que plus d'1,3 million de personnes ont signé pour le maintien du remboursement.

Parce que chacun est libre de choisir une médecine sûre, prescrite et conseillée par des professionnels de santé.

Cette liberté de choix est affirmée par la Charte européenne des droits des patients3.

Ensemble, continuons à faire ce choix.

Mon Homéo, Mon Choix !

1 Etude « les Français et l’homéopathie » réalisée par IPSOS auprès de 2000 individus. Octobre 2018.
2 Etude MAC-AERIO, réalisée de janvier à mars 2010 dans 18 centres de soins sur tout le territoire, auprès de 850 patients.
3 https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/poster.pdf
Déjà
1 312 178
signatures
* Champs obligatoires
N’oubliez pas de valider votre signature en cliquant sur le lien contenu dans l’email de confirmation.
Nous vous rappelons que la signature est ouverte uniquement aux personnes majeures ou âgées de plus de 16 ans.

#MonHoméoMonChoix

Twitter, Tweet, Retweet and the Twitter logo are trademarks of Twitter, Inc. or its affiliates.

Guide en ligne
Trouvez un praticien
près de chez vous

Obtenez le bulletin de mobilisation et
découvrez les visuels clés de la campagne
#MonHoméoMonChoix